Intrigue #1

Le mystérieux Artefact

1789, Les templiers et les assassins sont à la recherche d'un mystérieux artefact, qui se trouverait quelques part en Amérique. Bien qu'ils ne savent pas grand chose à son sujet, voir même rien du tout, ils sont bien décidés à mettre la main dessus.
Lire plus

Éffectif des groupes

Templiers: 01 → Open
Assassins: 01 → Open
Armées: 00 → Open
Hors-la-loi: 03 → Open
Civil: 03 → Open

Petites annonces

Le petit Marius attend son papa à l'accueil de Washington.
Saya cherche quelqu'un pour passer la nuit.
Nom et Prénom blahblahblah
©linus pour Epicode
En bref



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✖ Des personnages prédéfinis sont encore disponible, n'hésitez pas à les consultés ici
✖ Petit blah blah de test pour le fun number two

Partagez | 
 

 Chroniques de Chayton ( RP solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marius C.De Dampierre
➽ Chayton le Faucon Blanc ➽
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 01/10/2016
Âge du personnage : 18 ans
Nationalité : Franco- Amérindien
Condition : Guerrier / Noble

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Influence:
1200/8000  (1200/8000)
Dangerosité:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Chroniques de Chayton ( RP solo)   Ven 11 Nov - 15:29



Le vent souffle sur la plaine, balayant les herbes hautes, jusqu'à les coucher par endroit. Tout semblait paisible au alentour, tandis que l'on pouvait entrevoir des cheveux qui se nourrissait de l'herbe qui verdissait, jour après jour.  Le printemps était de nouveau là, mettant fin à cet hiver rude qui avait frapper les Lakotas. Il y a seulement quelques jours, qu'ils avaient planté leur tipis par ici. Espérant  y trouver du bison, et une certaine paix, vis à vis des hommes blancs.  Les hommes étaient parti à la chasse tandis que les enfants s'étaient un peu éparpiller. Chayton, du haut de ses Sept  lunes ne faisait pas exception.  A cette époque, il ignorait encore pourquoi certains adultes du groupe le regardaient d'un œil différent. Bien qu'il soit  tout autant accepté qu'un autre enfant Sioux, le garçon ressentait quand même un semblant de recule. C'est sans doute ce qui parfois le rendait si sérieux malgré son jeune âge. Il paraissait même toujours impatient de faire ses preuves, sans qu'on lui demande quoi que ce soit.  Bien que sans père, Chayton ne manquait de rien, il y avait même un guerrier parmi les autre qui semblait plus attentif envers lui... venant parfois à lui apprendre à reconnaître les traces de lapins.. ou bien encore de coyotes et de Bison. Cet homme se nommait , Amarok. C'était en vérité un ami d'enfance de sa propre mère.. Chumani. Ce dernier, était à la chasse comme les autres et Chayton débordait d'envie à démontrer ce qu'il avait appris à ses camarades de jeux. Eux aussi avaient hâtent de grandir pour devenir aussi fort que les guerriers.. et chasser le bison.. mais pour cela.. il fallait aussi savoir monter à cheval.  Le grand  « Sunka Wakan » Ce qui voulait dire.. littéralement « chien sacré ». L'équidé était l'animal le plus vénéré pour les Lakota. C'était un sacrilège que de ne pas prendre soin de sa  monture, et Chayton avait grande envie d'en posséder un, à lui.. un jour.

Cependant, en ce milieu de journée, ce n'est pas cela qui tenait l'enfant de deux mondes. Non, bien qu'il était tout à son jeu, au fond de son esprit la curiosité grandissait. En effet, dans la matinée, il avait entrevue  Chumani, en train de regarder à l'intérieur d'un coffre en bois, avant de vivement le refermer, quand elle s'est rendu compte de son éveil. L'aube se levait à peine à ce moment là.  Ce coffre avait toujours été là.. mais jusqu'ici, c'était tellement une habitude que son esprit enfantin n'y avait pas encore vraiment pris garde. Mais maintenant.. ça le titillait. D'autant que sa mère lui avait fait un sourire, et l'avait doucement détourner de ceci, tout en lui proposant quelques baies pour le petit déjeuné.  Jamais, Chayton n'était revenu sur la question, mais son imagination  semblait grandissante... qu'est ce qu'il pouvait y avoir la dedans.. Une fourrure pour l'hiver prochain ?.. un nouvel habit pour lui ?.. A moins que ce ne soit un petit cheval en bois comme le lui avait promis Amarok.. ? Un peu songeur, il en oubliait un peu le jeu et certains râlèrent de son absence. Lui d'ordinaire si sûr de lui.  Au final il délaissa ses compagnons et revint  en douce vers les habitations, sous les regards un peu partager des autres garçons. Enfin.. après tout, il faisait comme il voulait hein.

Assez discrètement, Chayton se faufila dans le camp, sans trop éveiller les soupçons des mères... et surtout de la sienne. Cette dernière était occuper à étendre une peau, afin qu'elle sèche, tandis que son fiston entra dans le tipi familiale. Son cœur battait un peu fort.. Ce n'était pas tout les jour qu'il essayait de duper ainsi sa Ina.  Lentement, le garçon se rapprocha de sa curiosité, afin de soulever le couvercle.. mais il y avait un petit cadenas. Celui là.. il ne l'avait pas vu, car il était placé sur le côté. Chayton fit une moue boudeuse sur son visage  arrondie de l'enfance et  se mit à genoux devant les faits.  Comment pouvait-il l'ouvrir ?.. Il se balança un peu sur ses genoux et finit par ressentir une petite résistance en dessous du tapis en peau.. Venant  à se reculer un peu, l'enfant glissa sa main en dessous pour en sortir une petite clef. C'était la première fois qu'il en voyait une. C'était pas courant en sa tribu d'avoir une telle chose... tout comme ce coffre en fin de compte.  Aussi il  compris assez vite, que cela avait un lien et tenta de la mettre dans le cadenas.  Tout en tournant, il entendit comme un dé-clique et le coffre sembla libéré. Le regard d'ambre du garçonnet s'éclaira de fierté et de curiosité, alors qu'il ouvrit enfin ce.. fameux trésor. Mais ce qu'il vit dedans lui fit cligner des paupières...

Dedans, il y avait une sorte d'uniforme et puis un drôle de couvre chef.. il n'y  avait même pas de plume.  Oubliant alors son petit méfait, Chayton attrapa le chapeau pour se le mettre sur la  tête... oups, voilà qu'il n'y voyait plus rien.  En effet le tricorne était bien trop grand pour lui et c'est alors que le garçon se figea, car la tenture de devant avait bougé.... Une voix mi étonnée mi autoritaire se fit entendre. Comme un rappel à l'ordre.  Sa mère venait tout bonnement de le surprendre en flagrant délie. Elle  lui reprit le chapeau pour le remettre dans le coffre et referma le tout. Bien que redoutant une dispute, Chayton revêtit un air un peu penaud, et pourtant.. rien ne vint. Chumani l'étudia longuement et finit par l'inviter à s'asseoir près d'elle. Peut être que finalement, il était assez grand pour comprendre.. et mine de rien ce tricorne, lui rappelait ce père absent. Un père dont elle ne révéla pas le nom, tenant promesse envers lui. Leur fils apprendra tout cela à l'aube de son âge adulte. Pendant ce temps, il devait être à l'abri des hommes à perruques. Ces derniers n'étaient pas tendre avec les enfants de ce genre..

Cependant, Chayton appris enfin le pourquoi, il se sentait parfois tirailler bien malgré lui et sa mère lui certifia d'être encore un peu patient, en ce qui concernait le coffre. Il pourra l'ouvrir et choisir sa destiné, à l'âge adulte.  Bien que le garçon paraissait ne pas tout comprendre, Chayton accepta néanmoins la demande de sa mère et lui promit de ne plus agir en son dos. Les Lakotas se devaient d'être francs avec les leurs....La journée se passa sans autres précédents, et le poids de certains regards furent plus facile à contempler et cela le poussa à être encore plus sérieux en ses apprentissages, tout en restant l'enfant turbulent qu'il était.  



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius C.De Dampierre
➽ Chayton le Faucon Blanc ➽
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 01/10/2016
Âge du personnage : 18 ans
Nationalité : Franco- Amérindien
Condition : Guerrier / Noble

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Influence:
1200/8000  (1200/8000)
Dangerosité:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Chroniques de Chayton ( RP solo)   Ven 11 Nov - 15:30



Voila que plusieurs lunes passèrent depuis que la vérité de la malle en bois fut découvert. A présent, Chayton a bien grandit depuis.. Adolescent, il avait dans les quinze ans. Il n'avait pas encore sa taille adulte cependant, mais notre Lakota était assez âgé pour passer le rite de la vision. Lorsque l'âge adulte approche, chaque jeune de la tribu se devait de se retirer dans la plaine, venant alors à la rencontre de son totem, par le biais de privations et d'herbes aux attraits hallucinogène.'est au levé du soleil  que Chayton salua Chumani, ainsi que celui qui  représentait son Ate de substitution, avant de prendre son cheval et s’éloigner, lui comme quelques autres qui se sentaient prêt à affronter cette période. Nul ne pouvait dire quand il reviendra. Ce retrait pouvait duré plusieurs soleil, alors que l'été  s'installait.  C'était une période assez rude en matière de température, et il n 'était pas rare d'affronter des tornades. Mais c'était aussi une saison bienvenue pour ses bisons et la chasse aux grande plumes d'aigles.  Chevauchant vers le nord, Marius se rapprochait des montagnes. Une zone qu'il connaissait assez peu, mais il espérait simplement gagner un abri naturel, tel une grotte pour evité les mauvaises pluies de l'été et le vent parfois trop fort.

Il lui fallut toute la journée avant d'atteindre enfin les bois. Le soleil allait sur le déclin, tandis que notre jeune Sioux ressentait comme une température plus douce, presque humide.. Un bien fait qu'il n'aurait jamais pensé trouver ici. Marchant au côté de son cheval qu'il guidait... Chayton pouvait sentir les différentes senteurs de plantes qui l'entouraient. Quand aux bruits.. il repéra le cri d'un oiseau de proie... un peu plus loin dans le bois.. alors que son regard d'ambre s'arrêta sur quelques plantes qu'il ramassa à l'aide de son tomawak, et  mit cela dans un petit sac fixé sur son flanc. Puis  l'indien tira un peu sur la corde, afin d'obliger son cheval de  le suivre. Jusqu’à ce qu'il trouve un lieu, ou l'herbe paraissait bien verte, et une sorte de petite grotte. L'endroit était idéal.. si toute fois. Il n'y avait pas déjà un ours la dedans.  Chayton  était encore jeune, mais il savait à quoi s'en tenir aussi. Cependant son compagnon ne semblait pas paniquer.. et.. son regard ne notait aucune trace de ce genre de créature.. Et de ce fait, il se détendit un peu en laissant enfin son cheval de se nourrir.. écoutant dès lors un ruisseau qui s'écoulait naturellement un peu plus loin.

S'en approchant, le jeune Lakota s'y pencha afin de s'abreuver.. et se lava un peu le visage. Ce semblant de fraîcheur l'invita à un peu plus de lucidité et il soupira d'aise.. Il serait temps qu'il rejoigne les pensés du Grand Esprit.. Il glissa un regard vers son compagnon du moment.. et lui fit un bref sourire, avant de chercher un peu de bois sec. Un peu plus tard, alors que la nuit tombait enfin, Chayton réussit à faire un feu venant à réchauffer sa peau dénudé. Puis retirant quelque pot de terre cuites que sa  Ina. C'était des pigment de peinture.. et en les travaillant un peu pendant quelques minutes, avant de l'appliquer sur son visage s'offrant alors un racé linéaire sur le menton... et deux le long de ses joues, depuis son œil. Cela lui donnait un air plus grave, alors qu'en se faisant il récitait d'une voix encore juvénile des prières. Ce soir... il ne mangera rien... alors qu la lune brillait au dessus des arbres.. Le froid de la nuit  paraissait amoindri par la présence de se feu bienfaiteur. S'endormant contre une pierre, aucun rêve ne vint heurter l'esprit de notre jeune Lakota. Ce fut plutôt un sommeil réparateur et frugale.

Le réveil justement se fit sous le grognement de son ventre, mais l'indien se contenta simplement de prendre deux trois baies qui poussaient un peu plus loin. Puis, il attrapa ses fameuses herbes qu'il avait attrapé la veille pour les faire sécher.. avant d'aller prendre soin de son cheval.. Deux jours passèrent ainsi.. sans rien de notable, si ce n'est que Marius était livré à lui même. Il ne s'en sortait pas si mal, il chassa même un lièvre pour le repas du midi, avant de le dépecer.. et de le vidé.. pour ensuite le cuire sur le feu. Pendant ce temps, il attrapa les herbes sèches et les écrasa pour en faire une sort de tabac, qu'il enflamma à l'aide d'une brindille.. Puis se penchant notre indien respira sa fumée un long moment, toussant parfois.. mais peu à peu.. ses pupilles se dilatèrent.. et à l'aide de prières.. il entra enfin en transe , se laissant bercé par les bruits naturels qui régnaient... Peu à peu, tout semblait plus  intense.. les couleurs.. les sons.. nues pieds, Chayton se leva, et cru entendre un cri  fort... cela n'avait rien d'humain.. mais c'était suffisant pour lui faire quitter la grotte... et avancer un peu plus loin..vers les arbres.. Les feuilles vertes  … il lui apparaissait que la vibration de l'air.. se faisait tout contre son oreille..

Levant son visage totalement en éveille.. le cri se manifesta à nouveau.. haut dans les airs.. un faucon.. ...il tournoyait , comme chassant une proie..avant de fondre vers le bas. Il semblait à notre Lakota que tout cela se faisait au ralenti sous ses yeux d'ambre... l'oiseau vint à se poser sur une branche... non loin de lui, avec un mulot dans le bec. Mais alors que Chayton voulu s'approcher, le faucon reprit son envole vers son nid sans doute.. laissant alors l'indien seul.. qui se pencha en v oyant une plume au sol.. Il l'attrapa pour la glisser en sa chevelure et légua une prière.. comme si enfin, le wakan Tanka venait de lui laisser un message..  


Chayton....Merci Grand Esprit

Mumura l'indien.. Il était donc sur la bonne voie et son totem était venu à lui. Il sourit.avant de tombé raide entre les arbres.. s'endormant. Son cheval cependant le réveilla deux heures plus tard en lui poussant un peu le visage. Ce fut un sommeil mêler de vision et de paroles indiennes.. Un faucon blanc balayant les airs.....et une sensation de planer.... L'adolescent grogna en le repoussant mollement, avant de finalement se reprendre. D'un effort un peu désagréable, Chayton se releva enfin et  s'étira un peu, avant de sentir sa plume de ses doigts.. c'était donc pas un songe.. L'esprit est venu le voir. Sentant alors la chaire cuite du lièvre. Là son ventre s'éveilla fâcheusement.. le jeûne était finit il fallait qu'il mange.. C'est prestement que notre indien retourna don dans la grotte pour ce repas mérité.. conscient que d'ici un jour ou deux, il reviendrait alors auprès des siens.. avec cette nouvelle étape franchit.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius C.De Dampierre
➽ Chayton le Faucon Blanc ➽
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 01/10/2016
Âge du personnage : 18 ans
Nationalité : Franco- Amérindien
Condition : Guerrier / Noble

Feuille de personnage
Niveau:
21/60  (21/60)
Influence:
1200/8000  (1200/8000)
Dangerosité:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Chroniques de Chayton ( RP solo)   Lun 19 Déc - 14:46





Chayton, car c'est ainsi qu'il fut appelé depuis l'éveil de son totem, avait encore bien grandit depuis la dernière fois. A présent il partait à la chasse avec les hommes, pour ramener du Bison et parfois quelques lièvres. Assez pour subvenir  à l’hiver qui s'annonçait lentement mais sûrement. En effet, la température chutait peu à peu.. nous sommes en 1788, le mois de novembre était déjà bien prononcé, et le gibier commençait à manquer. Les vents sur la plaine se forcissait, obligeant les indiens à se vêtir de peau chaude , les protégeant alors de ce froid grandissant.  Ici le climat était bien moins doux que les terres de leur ancêtres. Cependant les conflits avaient fait en sorte que les Lakotas se recule en des territoires un peu plus rude. La neige n'était cependant pas encore au rendez vous, alors qu'une inquiétude s'installa un peu au sein de la tribu. En effet, certain éclaireur avaient localisé une troupe de militaire qui se dirigeait vers leur direction. Les indiens étaient assez pacifistes, mais ils avaient appris à ce méfier des visages pâles. Ces derniers ne se privaient jamais de leur piquer des terres et tenter de les prendre un peu pour des idiots. On en peut pas dire qu'ils avaient une bonne réputation. Mais certains pouvaient être hors du lot, comme le lui avait souvent avouer sa mère.. vis à vis de son père.. Pour l'instant, Chayton n'avait pas beaucoup de préjuger sur ces hommes et se contentait d 'être assez critique. Depuis tout enfant, il aimait à analyser les situation pour tenter d'y trouver le bon partie.. mais de manière équitable pour tout le monde.

Cela faisait deux jours qu'on avait vu la petite troupe, ils devaient venir de loin. Parfois  des convois passaient par ici pour faire un peu de troque. Mais cela dit, on évitait l'alcool. Il y avait des écho comme quoi certains indiens s'étaient fait entièrement dépouiller en étant saoul.. voir même massacré. Des guerriers  totalement à l'ouest.. ce n'était plus bien difficile à vaincre après quelque verres d'alcool. En revanche quelques nourritures en plus ou bien du tissu, pouvaient toujours rendre service. Chayton n'avait pas encore participé à ce genre d'échange avec les visages pâles, mais souvent il espionnait cela enfant.. avec d'autres camarades.  Mais cette fois ci encore, il n'y participa point.. étant à la chasse avec trois autres de ses compagnons, il ne vint au village que lorsque le soleil alla sur son déclin. Ils avaient même fait de belles prise.. quatre lièvres et quelques plumes d'aigles. Ce qui sera parfait pour les parures. Arrivant enfin  au chaud.. dans leur tipi, c'est là que notre indien prit connaissance d'un troque plutôt fructueux. Ils avaient réussi à avoir des draps pour quelques fourrures anciennes et un peu de nourriture.

Cela avait amené une soirée vraiment agréable pour tout le monde.... et les jours qui suivirent le furent tout autant. Les longues soirées hivernales étaient assuré et la tribu en était ravis.  Cependant, après bien une quinzaine de soleil,  une étrange maladie s'empara des plus vieux... et des plus jeunes, sans qu'on ne comprenne le mal qui sévissait... encore quelques jours plus tard, les premiers trépas subvenir..Chayton.. n'échappa pas à ce mal, et ne pouvait pas même quitter sa couche. Une fièvre de cheval l’enchaînait au sol, et  ses rêves semblaient presque délirants... Sa mère, Chumani ne quittait jamais son chevet,  bien qu'on lui disait de ne pas rester, au risque de prendre elle aussi le mal. Mais  elle s'y refusa.. si bien qu'elle même finit par avoir les symptômes, alors que contre toute attente, son fils semblait peu à peu.. perdre de sa fièvre, comme si les prières sacré de son peuple et les soupes particulières avaient enfin eut raison de cette maladie.. Mais si Chayton recouvra la guérison.. sa mère elle... succomba.. En vérité.  Plus de la moitié de la tribu disparue à jamais... et les draps furent brûlés. La rage s'était ensuit emparé des Lakota, conscient d'avoir été dupé. Ils brûlèrent leur morts en des rites que nous laisserons secret.

Motivé par le chagrin, notre Marius avait reprit les peinture sur son visage.. et avait planter une hache sur le poteau principale qui retenait le tipi de sa famille..Puis.. il s'engagea dehors.. l'hiver était proche mais pas assez pour le retenir.. Il attrapa son cheval et se mit à pister ces hommes.... Cela pris quelques lunes jusqu'à retrouver leur piste... pas très loin d'une petite ville naissance... Son regard d'ambre.. cacher dans le sombres, notait chaque visages.. chaque traits..jusqu’à reconnaître trois des types.. Ce n'est que la nuit venu pourtant, que le garçon passa à l'acte... en  se  glissant dans la dernière maison en bois. Ça sentait la sueur... et l'alcool à plein nez. Les trois type s'étaient installer autour d'une table.. avec une bouteille au centre. Les cartes en mains... ça jouaient tranquillement sans ce soucié de la mort qui les observait sagement.. la main sur le tomawak.  Se rapprochant tout doucement... derrière l'un d'eux, il abattit sa main armée sur celle de sa victime qui en se rendant compte de l'absence de sa dextre se mit à hurler fortement, réveillant  certainement les deux autres qui étaient un peu abruti par le Whisky. Le sang gicla si fort que le visage de Chayton en fut couvert... venant à trancher vif.. le scalpe de sa première victime... avant de balancer le tomawak dans le crâne du second.  Le troisième s'empara de son fusil, mais l'indien ne lui en laissa pas le temps en le chopant par le col, réclamant où pouvait se trouver les autres ! Mais le type trop apeuré se fit dessus en réclamant pitié et qu'il ne savait rien... L'odeur du sang restait autour de lui... et pourtant, personne ne sut qui avait pu commettre ce crime en cette dernière demeure de la petite ville..

Mais Chayton ne voulait rien savoir.. et récupéra sa hache encore planté dans le système nerveux du comparse.. pour venir l'égorgé.. et le scalpé à son tour... Cela ne dura que quelques secondes, avant qu'il ne le relâche... ce corps sans vie... s'écroulant sur le sol.  Quittant les lieux avant de donner le signal... il parti avec trois scalpes à sa ceinture... et se fit trois entailles sur le flanc droit de son arme... trois.... mais il y en avait un qu'il voulait particulièrement trouver... celui qui avait fomenter tout cela.. couvert de sang... Chayton s'arrêta au bord d'une petite rivière et tenta de l'enlever de son être.. Se frottant si fortement que sa peau se marqua de  rouge...  Son regard d’ambre avait changé.. il était plus grave désormais.. bien moins enfantin... sous ces trait d'adolescent. La haine résidait en son cœur à présent, et il se devra de retrouver ces hommes.. tous... un par un.....et leur offrir la mort qu'ils méritaient.

Revenant au sein de la tribu, il n'adressa aucune paroles... sauf peut être.. envers son père adoptif... puis il se dirigea vers le tipi... laissant la hache toujours planter dans le poteau, et s'empara du coffre. Il changea ses effets pour l'uniforme.. se couvrant du tricorne, avant de glisser ses autres affaires dedans. La lettre , l'indien la conserva dans le manteau . Quelques traces de sang restaient sur  son visage.. alors qu'il adressa un adieux auprès des anciens. IL  se devait de voir par de là le continent son père.. voir cette terre inconnu. Peut être qu'il aurait la réponse … qu'il cherchait depuis toujours, et qu'il reviendrait assez fort pour aider la tribu. C'est donc.., alors que la neige tombait enfin, que Chayton pris la route pour les grandes villes de ce hommes à perruques, bien plus loin dans l'est... et gagner le droit.. de quitter cette terre qui l'avait vu naître...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de Chayton ( RP solo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques de Chayton ( RP solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques du Monde émergé
» présentation Bob Solo [Validée]
» Les Chroniques de krondor
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's Creed: 1789 :: Zone de RP :: États-Unis d'Amérique :: La Frontière :: Camp Lakota-
Sauter vers: